Comment améliorer sa technique en escalade ?

Plusieurs personnes veulent connaître des exercices pour progresser au niveau technique et gestuel en ce qui concerne l’escalade. Comme toutes les activités, la technique d’escalade ne diffère pas de celle d’apprendre à un enfant de marché. Vous pouvez utiliser des bonnes techniques pour mieux escalader.

Apprendre à escalader

La plus grande erreur est de vouloir déconstruire un mouvement sans cesse, alors que vous pouvez envisager votre corps dans une grande globalité au sein d’un environnement. Généralement, les habiletés sont classées en deux catégories distinctes qui sont les habiletés fermées et les habiletés ouvertes. La différence des 2, c’est que vous les vivez dans un environnement prévisible et stable comme courir autour d’un stade, pour l’habileté fermée et dans un environnement imprévisible et variable pour l’habileté ouverte comme rouler en VTT. Suivez le lien clubaltitude.fr pour apprendre avec des exercices d’escalade.

Pour l’escalade, il y a souvent un apprentissage en 2 temps : l’acquisition des habiletés en milieu ouvert et en milieu fermé. Il faut donc un apprentissage moteur dans la technique d’escalade avant une en situation. La manière de grimper nécessite une façon fluide et efficace. De ce fait, il nécessite, non seulement des caractères moteurs et physiques, mais une grande capacité d’adaptation et de contrôle mental en suivant une gestion de la peur et du risque. Vous devez apprendre une réalisation de mouvement, sans apprendre à grimper. Des fois, les grimpeurs et grimpeuses en salle sont à l’aise sur la résine, mais ils transfèrent difficilement les aptitudes sur le caillou.

Le principe de transfert

Pour apprendre la technique d’escalade, il y a un problème auquel apprendre le mouvement doit donc se faire de manière contrôlée, ce qui signifie le transfert. Vous pouvez éprouver une difficulté dans la prise d’initiative, dans la façon de grimper, car vous ne contrôlez pas totalement le mouvement si vous vous trouvez dans une situation inconnue ou nouvelle. Soyez capable de vous adapter dans les gestes, la créativité, la prise de décision et le rythme.

Récemment, il a été montré que les capacités d’adaptation en escalade sont stimulées davantage lors d’une exposition à une situation exigeante. Ce qui veut dire que si vous espérez pouvoir transférer les compétences acquises durant des passages, vous êtes dans l’erreur. Les pratiques doivent se faire dans des blocs et des voies étant difficiles, mais possibles pour développer l’antifragilité. Cette dernière désigne la propriété de vos systèmes : que ce soit biologique, physique et moteur. Si vous essayez de faire quelque chose d’assez difficile, vous risquez de vous faire mal ou de vous raser. Il faut s’exercer dans un niveau approprié qui va vous permettre davantage de progresser.

Le travail des gammes techniques

Les facultés d’adaptation dans les changements de situation sont liées directement avec vos manières d’apprentissages. Mais aussi avec vos caractéristiques corporelles et physiques. Personne ne va donc vous apprendre à escalader, c’est vous qui allez trouver votre bonne position en vous exerçant face aux problèmes liés à votre disposition de prises.

Faites-vous émerger par de nouvelles solutions, ce ne sont pas des méthodes en plus ou universelles. Vous ne pouvez pas escalader comme les autres, mais en respectant les contraintes en lien avec votre anatomie, vos sensations et vos expériences. Un bon escaladeur doit faire preuve d’adaptabilité, en trouvant facilement la solution aux problèmes au passage. Cela provient de votre forme physique, de l’état de votre esprit et de vos compétences. Vous devez apprendre votre corps pour pouvoir apprendre à vous connaître avec vos gestes.

Instaurez une large part de situations et d’incertitude pour vous adapter et vous apprendre la technique d’escalade à transférer vers l’environnement en escalade. Apprenez à vous construire puis à développer vos comportements. C’est durant les phases d’apprentissage que votre système central va procéder de façon permanente vers de nouveaux paramétrages. 

Trouvez le mouvement et reconnaissez-le

Quand vous travaillez un bloc ou une voie, écoutez les petits emplacements pour les hanches, les doigts concernant les prises, la poussée symétrique ou asymétrique la position du centre de gravité selon le mur. Vous verrez ensuite après votre feedback moteur pour mieux comprendre comment réaliser votre mouvement. 

Pour faire court, ce n’est pas le mouvement qui a son importance dans la réalisation d’un geste technique, mais la façon de réaliser le mouvement dont vous faites face aux contraintes fonctionnelles. Généralement, vous pouvez voir que des prises de décision rapides influencent de façon directe sur tous vos résultats. Pour ce qui est du point de vue énergétique, vous ne pouvez pas rester suspendu aux prises durant des heures. 

Les mouvements à adopter dépendent de ce que votre corps réussit à supporter, ne forcez surtout pas et avancez progressivement. La prise de décision reste donc instinctive et va s’avérer être un choix judicieux. Plus votre prise de décision est rapide, plus elle est efficace, vous devez donc trouver des moyens propres à vous de vous entraîner. La technique d’escalade est donc propre à chacun selon votre capacité d’adaptation.