Définition de la micro sieste et tous ses bienfaits

Piquer une petite somme de cinq à dix minutes permet de recouvrer de l’énergie et de la concentration dès que le besoin s’en fait sentir. Rendez-vous urgent, dossier à boucler, trajet en voiture, etc. Cette petite pause ne tient qu’à vous, car les spécialistes l’ont confirmé : tout un chacun peut y parvenir avec un peu de pratique. Donc, comment y arriver en peu de temps ? Pourquoi privilégier la micro sieste et quels en seraient les vertus ?

Micro sieste : Définition

Par définition, la micro sieste ou sieste-flash se traduit par une véritable sieste se caractérisant par sa très courte durée. Plus précisément, ce roupillon n’excède pas les dix minutes. De ce fait, elle intègre les phases préliminaires du sommeil qui correspondent à la somnolence et au sommeil léger.

Pendant ces deux premières phases, l’individu reste sensible aux stimuli externes tout en étant relaxé. Cela signifie que le cerveau se trouve en phase de sommeil, le rythme cardiaque ralentit et les muscles se décontractent. Ainsi, l’organisme parvient à se relâcher et retrouver de l’énergie tout en améliorant l’humeur et en réduisant le stress. Pour réussir une micro sieste, un peu d’entraînement s’impose parfois et après avoir pris l’habitude, il ne vous faudra que quelques secondes. De ce fait, vous pourrez en réaliser plusieurs au cours d’une même journée, ce qui est parfaitement bénéfique pour votre bien-être.

Comment réaliser une micro sieste ?

Même sans être habitué, il est assez simple d’effectuer une micro sieste si vous restez attentif aux signaux envoyés par l’organisme. En début d’après-midi et au cours de la digestion, le corps a tendance à diminuer de vigilance. Le moment est donc idéalement choisi pour pratiquer les premières micro siestes étant donné que le corps y est disposé.

Au début, vous devrez vous entraîner légèrement et vous mettre dans de bonnes conditions. Veillez à éviter la consommation de tout excitant comme le café, le tabac, le thé, etc. Ensuite, installez-vous dans un environnement légèrement sombre et calme. L’idéal serait de vous allonger sur le dos avec les jambes et les bras un peu écartés. À défaut, une position semi-assise peut également faire l’affaire. D’autre part, n’hésitez pas à dénouer votre cravate, le col de votre chemise et votre ceinture et mettez votre téléphone en mode silencieux.

Enfin, il est préférable de programmer un réveil dix minutes après pour ne pas passer dans le sommeil profond dont vous aurez du mal à vous extraire, ce qui au lieu de retrouver de l’énergie, accentuera votre fatigue. S’il vous faut généralement pas mal de temps pour vous relaxer, n’hésitez pas à programmer le réveil quinze minutes plus tard. Ainsi, vous aurez cinq minutes pour vous assoupir et plonger dans un sommeil léger.

Pourquoi une micro sieste plutôt qu’une longue sieste ?

Si l’on est plus tenté à pratiquer une longue sieste de deux heures qu’une micro sieste, c’est pourtant la deuxième alternative qui reste la meilleure. En effet, la sieste longue peut engendrer des effets négatifs voire des risques pour la santé. Or, la micro sieste agit positivement sur le bien-être au travail. Au Royaume-Uni, des chercheurs de l’Université de Hertfordshire ont présenté des études sur le lien entre la sieste et le bonheur.

Mille participants ont été classés en trois catégories : ceux qui ne font pas de sieste, ceux qui font des siestes courtes de 30 minutes maximum et ceux qui font des siestes longues de plus d’une demi-heure. Étonnamment, les personnes qui piquent des courtes siestes étaient plus heureuses (66%) que celles qui n’en faisaient pas (60%) et celles qui pratiquent des siestes longues (56%).

Les principaux bienfaits de la micro sieste

Les recherches ont montré qu’une courte sieste contribue grandement à améliorer la productivité et l’attention. En effet, les temps de réaction sont augmentés qu’importe l’activité, raison pour laquelle cette pratique est surtout recommandée pour les pilotes, le personnel médical et les autres salariés responsables de la vie d’autrui. Pour illustrer, les scientifiques ont proposé aux pilotes de la NASA de sommeiller pendant 25 minutes et ont par la suite subi des tests de motricité.

Ces derniers ont révélé que ce petit intervalle de temps a suffi pour améliorer leur attention et leurs performances. Les journées des humains se divisent en deux phases à savoir l’éveil et le sommeil. Du côté des mammifères, 85% en sont des dormeurs polyphasiques. En d’autres termes, ils dorment pendant de courtes périodes durant la journée. Quand vous êtes privé de sommeil, la concentration est impactée, tout comme les poumons, les cellules du foie et l’intestin grêle. À part cela, les chercheurs ont aussi remarqué un rétablissement de ces cellules après un manque de sommeil comblé.

Le manque de sommeil est étroitement lié à des soucis de mémoire. En effet, dormir après avoir reçu de nouvelles informations contribue à améliorer la mémoire et à conserver les données enregistrées par le cerveau. Même s’il est important de bien dormir toutes les nuits, les chercheurs ont prouvé qu’une sieste de courte durée aide à améliorer la mémoire. Quel que soit l’âge, une somme de six à dix minutes favorise l’éveil et améliore les capacités d’apprentissage. Par ailleurs, une micro sieste apporte des effets bénéfiques à l’hémisphère droit du cerveau, celui qui vous permet de créer et d’inventer. Pendant que vous vous reposez, cette partie est en pleine activité. Les scientifiques pensent que cela pourrait justifier la capacité de la sieste à stimuler la créativité et l’apprentissage.

Enfin, un petit somme réalisé chaque jour contribuerait à diminuer la tension artérielle. Même le simple fait d’attendre une sieste l’après-midi procure cet effet. Pour illustrer, les individus qui dorment après le déjeuner ont une tension artérielle basse. En outre, la micro sieste diminue aussi les marqueurs de stress et renforce le système immunitaire. D’après une étude du Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, cette petite pause peut réparer l’impact hormonal d’une nuit de sommeil de mauvaise qualité. En rétablissant ces biomarqueurs immunitaires et neuroendocrines à leur niveau normal, le dormeur est plus détendu et va même montrer une meilleure humeur.

Les autres vertus de la micro sieste

Une micro sieste en cours de journée n’a aucun effet néfaste sur l’organisme. Bien au contraire, les vertus s’avèrent multiples. Dans le cadre professionnel, les petites siestes permettent de terminer un travail urgent plus rapidement. Pour les étudiants, ils aident à réviser un examen de manière plus efficace. Aussi, en pratiquer évite de s’endormir au volant et d’être en pleine forme pour un rendez-vous. À part cela, la micro sieste convient aux sportifs, car elle améliore leurs performances. En effet, elle apporte un réel regain d’énergie pour un temps équivalent à dix à quinze fois sa durée, car pendant ce temps, les rythmes cardiaque et respiratoire ralentissent et les muscles se décontractent.

Cela permet de maintenir l’efficacité malgré une quantité de travail importante. C’est la raison pour laquelle les siestes et les micro siestes sont particulièrement conseillées pour les professionnels les plus exposés au manque de sommeil et au stress à l’instar des chefs d’entreprise, hommes politiques, sportifs de haut niveau et autres commerciaux. En Chine, le droit à la sieste est inscrit dans la constitution et au Japon, certaines sociétés imposent même cette pratique. Dans le long terme, ce temps de répit prévient les pathologies reliées au stress.