Comment soigner un kératocône ?

kératocône

Le kératocône est une maladie qui évolue de façon progressive et entraîne la déformation de la cornée (surface transparente de l’œil). Son diagnostic intervient souvent après un check-up (bilan de santé) effectué suite à une baisse de vision. Avec de simples mesures d’hygiène, le malade peut arriver à stopper son évolution. Même à un stade avancé, il existe des moyens pour venir à bout de cette maladie.

Quels sont les causes et symptômes de cette pathologie oculaire ?

Selon les études, cette pathologie oculaire résulte d’un affaiblissement du tissu de la cornée. Cet affaiblissement est causé par un déséquilibre des enzymes au niveau de la cornée. Cela rend cette dernière plus sensible aux effets des radicaux libres et la fragilise. En ce qui concerne les facteurs de risques, cette maladie est associée à une prédisposition génétique. En effet, des études ont montré que 10 % des patients atteints de cette maladie ont au moins un cas dans leur famille. Il faudrait toutefois attendre encore d’autres recherches pour confirmer l’origine génétique de cette maladie, car ils existent encore d’autres facteurs de risques externes. De même, cette maladie peut aussi apparaître de façon sporadique. Elle est aussi associée à un frottement excessif des yeux. 60 à 75 % des cas seraient causé par un frottement oculaire. Il a été révélé par exemple que les lésions sont plus accentuées d’un côté plus que l’autre. Ce côté est pour la plupart des cas celui de la main dominante. Une allergie oculaire peut être à la base de ce mal, car elle provoque le frottement excessif des yeux. Elle peut être également la conséquence d’autres pathologies comme la rétinite pigmentaire, la kérato-conjonctivite vernale ou de la rétinopathie. Veillez cliquer sur ce lien pour avoir plus de précisions sur le kératocône et les traitements appropriés.

Concernant les symptômes de ce mal, on peut citer :

  • Une forte sensibilité à la lumière (photophobie) ;
  • Une irritation des yeux ;
  • La myopie ;
  • Inflammation de la cornée ;
  • Distorsion des images ou vision floue.

Même si la maladie peut être développée au niveau de l’un des yeux, il faut préciser que cette maladie est généralement bilatérale. Il existe plusieurs moyens pour traiter cette affection oculaire.

Le traitement par les lentilles de contact

Lorsque le diagnostic est précoce, le port des lunettes optiques permettra de corriger l’astigmatisme myopique occasionné par la déformation de la cornée. Mais, lorsque l’astigmatisme a déjà atteint un niveau important, il faut faire recours à des lentilles adaptées. Il existe désormais sur le marché des lentilles de contact plus performantes qui permet de traiter cette maladie. La lentille de contact sur-mesure est fabriquée après avoir pris des mesures précises des yeux du patient. Elle est donc personnalisable. Elle s’adapte donc à vos besoins. Dans un centre de vente de prothèse oculaire, vous pouvez porter votre choix sur une lentille de contact rigide. Ce type de lentille s’adapte parfaitement à une cornée irrégulière. Sa rigidité lui permet aussi de créer une surface oculaire plus régulière grâce à un ménisque de larmes. Cela permet de réduire la déviation excessive des rayons lumineux. Dans des situations de faible contraste, les lentilles rigides offrent au porteur une meilleure acuité visuelle.

En dehors de cette catégorie de lentilles, il existe également des lentilles de contact perméables aux gaz. Elles coiffent la cornée en remplaçant la forme irrégulière de celle-ci par une surface uniforme. Cela permet d’améliorer la vision. Vous trouverez également des lentilles de contact hybride qui offrent un confort presque égal à celui des lentilles de contact rigides. Elles associent en effet un centre rigide qui est fortement perméable à l’oxygène. Elles se déclinent aussi dans une grande variété de paramètres. Ces lentilles peuvent être donc ajustées selon la forme de l’œil malade.

Le traitement par greffe de cornée

Lorsque l’évolution de la maladie atteint un stade très avancé, la cornée devient impénétrable à la lumière. La chute de l’acuité visuelle devient énorme. Dans ce cas, le traitement par les lentilles présentes de limites. Il faut donc recourir à un traitement chirurgical à savoir la greffe de cornée. Ce traitement consiste à remplacer la cornée malade par une autre saine issue d’un donneur. La greffe de cornée permet aux zones oculaires de retrouver leur transparence. Cette intervention requiert beaucoup de précautions. Il faut mettre en place des traitements antirejets. Elle reste toutefois la meilleure solution face aux cas les plus sévères. L’autre traitement chirurgical est relatif à l’insertion des anneaux intracornéens. Il permet de corriger la déformation.

Quels sont les traitements préventifs contre ce mal oculaire ?

Il n’existe pas de mesures préventives particulières contre cette maladie. Il est juste conseillé de procéder à des contrôles ophtalmologiques réguliers en cas d’apparition des symptômes. Cela permettra de la détecter de façon précoce afin de bien la traiter. Les jeunes patients restent la population à fort risque. Par ailleurs, les personnes ayant des antécédents familiaux liés à cette maladie doivent régulièrement réaliser des contrôles pour s’assurer de leur bonne santé oculaire. Seul un contrôle ophtalmologique peut permettre de détecter à temps cette maladie.