Comment fonctionnent les appareils auditifs ?

Appareil auditif

L’ouïe figure parmi les sens les plus indispensables au quotidien. À cause de l’âge, d’une maladie, d’une malformation ou encore d’un accident, vous pouvez cependant perdre une partie ou la totalité de votre capacité auditive. En ce moment, de plus en plus d’audioprothésistes peuvent être retrouvés un peu partout dans le monde. Dans cet ordre, utiliser un appareil auditif peut être une solution très efficace pour compenser votre problème. Ce type d’appareil est actuellement disponible en plusieurs modèles afin de répondre aux besoins de chaque patient. Découvrir le mode de fonctionnement d’un appareil de ce genre reste néanmoins indispensable dans cet ordre.

Les microphones

Un appareil auditif est formé de plusieurs composants indispensables pour son fonctionnement. Dans ce sens, les microphones jouent un rôle capital. Ces derniers doivent en effet capter le signal sonore de l’environnement extérieur sous forme de vibration et les transforment par la suite en signaux numériques.

En ce moment, les modèles d’appareils auditifs modernes peuvent être équipés de deux types de microphones différents. Le premier concerne notamment les microphones unidirectionnels. Comme son nom l’indique, ce denier ne capte le signal sonore que dans une direction en particulier. Un microphone de ce genre est idéal pour capter les sons qui se trouvent en face de son porteur (ex : voix d’une personne). Dans le même ordre, vous pouvez également trouver bon nombre de modèles d’appareil auditif pas cher qui disposent de micro « omnidirectionnel ». Comme son nom l’indique, ce dernier est idéal pour capter les sons qui proviennent de toutes les directions de votre appareil auditif.

De plus en plus de modèles disposent des deux modèles de microphone afin d’optimiser le confort ainsi que l’efficacité d’un appareil de ce genre.

Le plus important est de faire avant tout plusieurs consultations auprès d’un spécialiste dans le domaine. Le but est de déterminer le meilleur appareil auditif dont vous avez besoin.

Le processeur, écouteur/haut-parleur

Chaque appareil auditif doit absolument disposer d’un processeur. Ce dernier a pour rôle de recueillir les signaux qui ont été transmis par les microphones de l’appareil. Ce dernier traite par la suite chaque signal qui provient de l’extérieur selon les caractéristiques techniques de l’appareil, des besoins spécifiques du patient et de l’environnement sonore. Par ailleurs, l’amplification peut être ciblée grâce au processeur. De fait, l’utilisateur peut par exemple choisir de rehausser le son de la voix autour de lui. Dans le même ordre, l’appareil peut également réduire, voire supprimer certains bruits qui peuvent vous gêner au quotidien. De manière générale, plus un appareil auditif a une gamme supérieure, plus le processeur est performant.

Par la suite, une fois que le signal a été traité par le processeur de votre appareil audio, ce dernier sera envoyé vers l’écouteur/haut-parleur. Le rôle de ce dernier est de reconvertir le signal en son qui sera diffusé dans le conduit auditif du patient. L’amplification du son dépendra dans tous les cas du niveau de surdité du patient.

Pile d’alimentation et contrôleurs

Comme l’appareil auditif est un appareil électronique, ce dernier doit également disposer d’une source d’alimentation. De manière générale, les modèles modernes sont équipés soit d’une pile auditive soit d’une batterie rechargeable. Dans ce sens, changer systématiquement de piles est toujours recommandé pour ne pas réduire les performances de votre appareil auditif.

Aussi, sachez également que plus votre appareil auditif est plus grand, plus sa batterie le sera. L’autonomie ainsi que l’intensité délivrée par ce dernier dépendront par ailleurs de sa taille.

Dans la plupart des cas, les batteries ont une meilleure autonomie comparée aux piles classiques. Au fil du temps, ce dernier sera néanmoins de moins en moins performant. Si vous constatez que la batterie de votre appareil auditif commence à chauffer trop, à bomber ou encore à ne plus répondre à vos attentes en matière d’autonomie, remplacez-la immédiatement pour éviter de détériorer l’appareil.

Actuellement, la plupart des modèles des appareils auditifs disposent également de contrôleurs. Ces derniers sont indispensables pour réguler le volume ou encore faciliter la sélection des programmes d’écoute. Ces derniers dépendent cependant du type de boitier que vous choisissez.

Les fonctionnalités intégrées

Le son brut produit par l’appareil peut ne pas être satisfaisant selon les besoins du patient. C’est dans cet ordre que les fabricants modernes ont introduit plusieurs fonctionnalités qui peuvent s’avérer être très utiles au quotidien. Parmi les plus populaires, vous pouvez retrouver l’anti larsen. Ce dernier est idéal pour empêcher les sifflements comme le bruit d’un micro d’arriver dans vos oreilles.

Dans le même ordre, certains modèles disposent également de la technologie d’interauralité. Ce dernier nécessite d’avoir un appareil auditif sur chaque oreille. Cela permet d’analyser l’environnement sonore de l’utilisateur afin d’obtenir un son plus adapté.

De même, vous pourrez également trouver la fonctionnalité sans fil depuis peu sur les appareils de ce genre. Dans cet ordre, l’utilisateur pourra faire les réglages depuis son ordinateur portable ou encore son smartphone. Ce dernier pourra par ailleurs utiliser l’appareil auditif comme écouteur classique qui permettra d’écouter des chansons, faire des appels….

Aussi, vous pourrez trouver des modèles qui ont la certification IP. Ce dernier atteste que l’appareil auditif que vous avez acheté résiste à l’eau, aux corps étrangers ainsi qu’à l’accumulation du cérumen.