L’approvisionnement en produits à base de CBD

L’approvisionnement en produits à base de CBD

Le cannabidiol ou CBD, contrairement au tétrahydrocannabinol ou THC, n’est pas une molécule psychoactive. Son utilisation est autorisée en France même si un certain flou législatif demeure. Ces nombreux effets positifs, notamment au niveau de la douleur et du stress, attirent des consommateurs de plus en plus nombreux.

Les produits à base de CBD

Le CBD est décliné dans une gamme de produits importante. Ainsi, le consommateur peut choisir la formule qui convient le mieux à l’usage qu’il veut en faire. Plus ou moins dosé, il peut être utilisé pour atténuer certaines pathologies ou simplement pour le plaisir.

Les huiles par exemple sont souvent ajoutées à un aliment ou simplement posées sous la langue. Attention toutefois à son taux de concentration qui varie selon les fournisseurs. Idem pour les gélules qui permettent un dosage plus précis. Les minuscules cristaux de CBD peuvent, quant à eux, être vapotés, mélangés à une préparation à base d’huile ou simplement parsemés sur l’alimentation. Souvent très concentrées en CBD, les pâtes sont elles aussi ingérées. Les crèmes sont réputées pour soigner certains problèmes de peau. Ces formules sont souvent les plus recherchées par les personnes souhaitant bénéficier de taux importants de cannabidiol.

Les fumeurs retrouvent le CBD en e-liquide pour un effet moindre mais cependant rapide. Les gourmands se délecteront de produits sucrés ou de tisanes infusées dans un lipide.

Où se procurer ce produit ?

Avec l’assouplissement de la législation, il devient plus facile d’acheter ce produit. Cependant, la règlementation est stricte et impose que les variétés de chanvre cultivées figurent sur une liste définie par un arrêté, que la plante de cannabis ne doit pas contenir plus de 0,2 % de CBD et qu’aucune tolérance n’est autorisé sur le taux de CBD dans les produits finis qui doit être de 0%.

Les CBD Shop ont ainsi fait leur apparition notamment dans les grandes villes. Mais, un produit vendu suscite encore des interrogations quant à la législation : les fleurs et les feuilles qui peuvent avoir une teneur en tétrahydrocannabinol souvent plus élevées que dans les autres produits. Pour prouver que le seuil de tolérance de 0,2 % n’est pas dépassé, les vendeurs ferment généralement le sachet et mettent à l’intérieur la facture avec la certification du taux pour prouver qu’il ne s’agit pas d’un achat « sauvage ». Les nouvelles boutiques de vapotage élargissent leur gamme et vendent des e-liquides à base de CBD. Il semblerait que, devant l’engouement suscité par ce produit aux effets relaxants, les bureaux de tabac cèdent eux aussi à leur vente.

De même, les sites internet se sont multipliés. Très bien achalandés, ces e-boutiques proposent une large gamme de produits. L’avantage de l’achat sur internet reste bien sur la comparaison des produits et des prix. Il convient d’ailleurs de faire preuve de prudence sur certains points. Ainsi, l’origine du produit est importante car la législation n’est pas la même pour tous. Si en France, le taux maximal est de 0,2 %, ce n’est pas le cas dans beaucoup d’autres pays où il est plus élevé. Par ailleurs, les consommateurs de CBD sont souvent des personnes adeptes des produits naturels. Il paraît donc utile de vérifier comment la plante a été extraite, de façon chimique ou non ou si des pesticides sont intervenus lors de sa culture.

Parmi la multitude de sites vantant les vertus thérapeutiques du CBD, weeds.health proposent à la vente huiles essentielles, résines, fleurs et feuilles, boissons, graines, crèmes et alimentation. Tous ces produits sont issus du cannabis thérapeutique indica, de la marijuana sativa naturelle ou génétiquement modifiée. De plus, une plateforme de contact est à la disposition des éventuels acheteurs qui auraient besoin de renseignements.

Légalisé depuis peu, le CBD est de plus en plus sollicité pour soulager certains maux. En effet, ses pouvoirs analgésiques, antalgiques, anti-inflammatoires, antidépressifs, antipsychotiques et antispasmodiques en font une alternative ou un complément à certains médicaments chimiques. Mais il est surtout utilisé pour atténuer les effets secondaires de traitements plus ou moins lourds. De plus en plus populaire, il se retrouve dans une multitude de produits alimentaires pour une consommation « plaisir » sans aucun effet « planant ».