Quels sont les différents types de lipofilling ?

lipofilling

Au fil de l’âge, la peau vieillit au même titre que la plupart des cellules du corps. La préservation de sa jeunesse passe par l’application des soins adéquats. L’introduction des produits anti-âge dans le rituel de beauté du quotidien doit se faire à partir de la trentaine. L’efficacité des cosmétiques peut retarder l’apparition des signes du vieillissement, comme les rides, les ridules, l’affaissement et la perte de volumes du visage. L’importance de ces marques du temps dépend du mode de vie de chaque personne et des initiatives prises pour les traiter. Toutes ces imperfections, sans exception, doivent être corrigées pour que le visage retrouve un peu de sa fraîcheur et préserve sa beauté. La perte du volume est localisée au niveau des pommettes, de la région des yeux et des tempes. Ce défaut peut être atténué par la lipostructure qui est une intervention chirurgicale visant à combler les parties déprimées et creuses par l’injection de graisse. Les tissus adipeux utilisés proviennent du même sujet mais sont prélevés au niveau des zones disgracieuses. Si tel est le principe de base, les usagers doivent savoir que plusieurs types de ce lipomodelage existent et sont exploités par les chirurgiens plastiques.

Le lipofilling volumateur

Au fur et à mesure qu’une personne avance en âge, le visage tend à perdre du volume à cause de la fonte graisseuse. Les gens ne doivent pas négliger ces signes puisque le creusement au niveau des cernes, des paupières supérieures, des tempes, de la joue, de la vallée des larmes et des pommettes déforme les traits du visage et les flétrit. Cette intervention consiste à restaurer les volumes du visage par l’injection de graisse dite autologue. Les adipocytes introduits pour combler les creux sont prélevés sur le sujet lui-même, notamment au niveau des cuisses, du genou et de l’abdomen. Les tissus aspirés sont rincés, défibrosés, filtrés et cassés avant d’être injectés sur les zones ciblées. Cette chirurgie du visage garantit un résultat bluffant dans la mesure où le rendu obtenu est naturel, durable, définitif et discret. Contrairement à l’administration d’autres produits, la graisse prend place facilement et les traits ne figent pas. Généralement, l’intervention est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie générale, pour une durée d’environ 1h30 selon le cas. Le patient a besoin de 8 à 10 jours de convalescence avant de reprendre la vie active.

Le lipofilling antirides

Cette lipostructure du visage consiste à injecter de la graisse de qualité et bien fine au niveau des plis afin de combler les creux des rides. Cette intervention est effectuée au même moment que les autres opérations comme le lifting de l’ovale et du cou, la blépharoplastie et le lipomodelage volumateur. Cette pratique est préconisée pour les personnes âgées de 40 ans et plus. Elle permet de traiter les rides du décolleté, de la patte d’oie (au niveau du coin externe l’œil), du pourtour de la bouche, des sillons nasogéniens (entre la bouche et le nez) et du lion (entre les sourcils). Le chirurgien plastique peut associer cette injection de graisse au visage avec celle du botox. Le principe de l’intervention reste le même que pour le lipomodelage volumateur. Les adipocytes injectés sous-cutanés en maillage fin vont prendre vie au contact des tissus puisque des petits vaisseaux sanguins vont se créer. L’opération est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie générale ou locale profonde, selon le cas de chaque patient. Le sujet a besoin de 5 à 7 jours de convalescence pour être d’aplomb. Un mois après la lipostructure, le résultat est palpable avec une peau qui paraît plus jeune et des rides estompées.

Le nano-lipofilling

Au vu de la complexité des techniques utilisées et de la délicatesse de l’intervention, le nano-lipofilling ne se résume pas à une simple chirurgie esthétique, mais c’est une véritable opération médicale. Cette technique de lipostructure du visage vise à effacer les cicatrices et les taches, à estomper les rides, à améliorer la texture de la peau et à réparer les dommages superficiels. À la différence des injections sus évoquées, le nanofat grafting utilise des cellules-souches mésenchymateuses, auxquelles sont ajoutés des facteurs de croissance. L’obtention de cette composition passe inexorablement par le traitement des tissus adipeux prélevés sur la face interne du genou du sujet, sur sa cuisse ou sur son abdomen. Une fois l’inoculation faite au niveau de la partie superficielle du derme, les cellules souches vont se régénérer. Au fur et à mesure, la qualité de la peau s’améliore de façon naturelle avec l’atténuation des rides, la disparition des taches cutanées et l’excellence de sa texture. Cette méthode est, jusqu’à présent, l’unique technique qui permet de gommer efficacement les cernes colorés. Le nano-lipofilling se pratique en ambulatoire, sous anesthésie générale ou sous neuroleptanalgésie. L’opération est réalisée dans un bloc, comme pour les interventions chirurgicales classiques. La salle d’opération doit être bien stérile et le corps médical qui se charge du patient doit détenir les compétences et les savoir-faire nécessaires. Un entretien avec l’anesthésiste et un bilan sanguin font partie des études préopératoires. Par la suite, les médecins donnent les recommandations à suivre pour le bon déroulement de l’intervention. Elle dure une heure à peu près. La convalescence du patient peut aller de 5 jours à 7 jours, période pendant laquelle il se désocialise.

L’injection de graisse au niveau des autres parties du corps

Le lipofilling du visage n’est pas l’unique utilisation de cette méthode puisque la graisse autologue peut être inoculée dans d’autres parties du corps. Cette opération est souvent réalisée à des fins esthétiques puisque les injections visent surtout à corriger les imperfections. Le lipomodelage est aussi indiqué pour transformer l’apparence des seins, des fesses et des parties intimes (du pénis, du vagin et des lèvres) selon les attentes du patient. Le principe reste le même que pour la lipostructure du visage, seulement la surface traitée est beaucoup plus large lorsqu’il est question de modifier la forme des fesses. Dans ce contexte, le chirurgien esthétique a besoin de prélever plus de graisses, raison pour laquelle l’intervention ne convient pas à tout le monde. Cette opération est parfaite pour les personnes qui ont d’importants stocks d’adipocytes.