Les différents types de climatiseurs mobiles

Types de climatiseurs mobiles

Après une journée ou une semaine de dur labeur, tout le monde souhaite retrouver le confort de sa maison. Ainsi, pour bien profiter des moments de répit, chaque famille aménage son domicile avec les accessoires dont elle a besoin. Parmi ces accessoires, le climatiseur mobile est devenu un élément incontournable surtout en été. Il est donc intéressant de consulter ce comparatif de climatiseurs mobiles pour pouvoir faire le bon achat. Il existe donc plusieurs types de climatiseurs mobiles sur le marché et il s’agit de les connaître au minimum avant de se lancer dans un achat. 

Les climatiseurs mobiles monobloc

Les 4 différents types de climatiseur mobile peuvent être visibles sur le comparatif de climatiseurs mobiles. Le climatiseur mobile monobloc est en un seul bloc. Il aspire l’air chaud à l’intérieur de la maison pour le rejeter à l’extérieur. Pour cela, une gaine d’évacuation est reliée avec l’extérieur par une porte ou une fenêtre. Il présente plusieurs avantages. Il est très simple à utiliser et à installer. Il est moins cher et un espace de moins de 35m² peut être rafraîchi par un seul climatiseur mobile. Néanmoins, la gaine d’évacuation est la plupart du temps assez courte et le climatiseur doit être situé non loin d’une fenêtre ou tout orifice le reliant à l’extérieur.

Le climatiseur mobile monobloc est donc adapté à une pièce de moins de 35m². Il est assez bruyant et ne convient pas à chambre à coucher ou une chambre pour bébé. Pour optimiser son utilisation, il ne faut pas oublier d’installer un kit (vendu avec ou séparément) pour boucher l’ouverture pour le passage de la gaine. Il empêche l’air chaud de refluer vers la pièce à travers la fenêtre. Il n’est pas cher et s’avère très pratique.

Les climatiseurs mobiles split

Le climatiseur split (“séparé” en anglais) est le contraire du climatiseur monobloc. Son autre appellation est climatiseur bibloc. Il est donc séparé en deux éléments. Un élément extérieur pour faire sortir l’air chaud et un élément intérieur pour diffuser l’air frais. Il est de loin plus performant que le climatiseur monobloc puisqu’il peut rafraîchir plusieurs pièces en parallèle.

Il s’avère donc très puissant avec la capacité de climatiser plusieurs pièces de moins de 45m². Le modèle monobloc ne fait pas le poids en terme de silence de fonctionnement puisque le compresseur, qui génère du bruit, se trouve dans l’unité placé à l’extérieur. Toujours par rapport à un climatiseur monobloc, les tubes sont moins envahissants. Les revers de la médaille sont le prix largement supérieur à un modèle monobloc et la difficulté de déplacement de l’appareil puisque les deux unités doivent être déplacés en même temps.

Il nécessite donc des moyens financiers supérieurs à un monobloc et surtout un espace extérieur pour mettre l’élément extérieur (balcon, terrasse ou autre). Mais son rendement est nettement meilleur. Le silence lors de son utilisation n’est pas non plus négligeable surtout pour des personnes aspirant à des moments de quiétude dans leur domicile.

Les climatiseurs mobiles réversibles

Le climatiseur réversible est capable d’assurer deux fonctions : rafraîchir en été et réchauffer en hiver. Il combine donc deux fonctions nécessaires à la famille durant toute l’année. Il permet également de faire des économies d’énergie parce qu’il génère 3 fois plus d’énergie qu’il n’en consomme.

En mode chauffage, il extrait l’énergie des molécules de l’air extérieur et le transmet à l’intérieur. Son bilan énergétique est le suivant : lorsque le compresseur absorbe 1kW, le climatiseur produit 2kW de froid et le chauffage quant à lui produit 3kW de chaleur. L’économie d’énergie réalisée est largement supérieure à un appareil avec une résistance comme le chauffage central électrique.

Il présente les mêmes avantages qu’un climatiseur split haut de gamme et est utilisable en hiver comme en été. Les frais d’utilisation sont assez faibles également. Pourtant, son coût d’achat est assez élevé et sa fonction de chauffage n’est pas totalement opérationnelle avec des températures inférieures à 6°C. À noter l’existence de climatiseurs monoblocs réversibles malgré que les climatiseurs mobiles réversibles comportent généralement deux unités.

Les climatiseurs mobiles sans évacuation (également appelés rafraîchisseurs d’air)

Il faudrait faire une différentiation entre les “vrais” climatiseurs et les rafraîchisseurs d’air. Ces derniers se situent entre un ventilateur et un climatiseur. Ils sont généralement moins lourds que les autres climatiseurs et leur coût d’achat est nettement inférieur. Ils permettent de filtrer l’air contrairement aux ventilateurs. Mais leur capacité de rafraîchissement ne dépasse pas 15m² et certains modèles ont besoin d’être approvisionnés en glaçons congelés pour atteindre leur capacité d’utilisation maximale.

Le rafraîchisseur d’air n’est donc utilisé que pour des régions avec des températures relativement douces et n’est pas adapté à un climat méditerranéen par exemple. Son rayon d’action est également limité et son effet ne serait pas ressenti dans de grands espaces intérieurs. Pour choisir le meilleur climatiseur pour sa maison, ces différents types doivent être connus. En plus de tout ça, il est nécessaire de connaître les fonctions d’un climatiseur mobile. Ils permettent de déshumidifier la maison en réduisant l’humidité de l’air. Ils filtrent l’air afin d’assainir l’air à l’intérieur. Enfin, ils permettent de réchauffer en période de froid.

En outre, il faut connaître les 3 critères spécifiques, à savoir la puissance frigorifique, le niveau sonore et la consommation d’énergie. La puissance frigorifique est la première caractéristique à connaître lors de l’achat d’un climatiseur mobile. Elle est exprimée en BTU (British Thermal Unit). Il mesure la vitesse de rafraîchissement de l’air et le volume des pièces à climatiser. Néanmoins, le choix de la puissance dépend des conditions d’utilisation : surface des pièces, leur isolation, leur ensoleillement, leur orientation, la hauteur sous plafond, le nombre de personnes, et le nombre de sources de chaleurs dans les pièces. Le niveau sonore est le degré de bruit généré par l’appareil. C’est un élément de confort très important pouvant déclencher ou pas un achat. Enfin, la consommation énergétique est le troisième critère à prendre en compte. En effet, vu le nombre d’appareils utilisés dans une maison, il est plus que primordial de choisir les appareils qui consomment les moins. Ainsi, pour le label énergétique, le choix se porterait sur un A ou un A+.